«Tatort Feuerstelle» remporte le concours photo

Le jury a décidé: le vainqueur du Fo­to­wett­be­werbs «Le­ben und fo­to­gra­fie­ren in Zei­ten von Co­ro­na» est Christian Reding. Sa photo «Tat­ort Feu­er­stel­le» convaincu les trois jurés. Les classements deux et trois reviennent à Hans U. Alder «The par­ty is over» et Franz Geisser avec «Wo bleibt ihr Alle?»

Un total de 308 photos de 136 photographes sont en compétition avec le Pho­to Münsin­gen reçu. Avoir deux tours de jugement les trois jurés Adrian Moser, Jürg Ramseier et Christoph Ruckstuhl ont noté ces photos. En raison de la situation corona, le jugement n'a pas eu lieu lors d'une réunion physique.

Lors du premier tour au siège social, les jurés ont évalué les images individuellement. À l'aide d'une liste de classement intermédiaire, ils ont sélectionné les 20 meilleures photos ensemble dans un deuxième tour via une session Skype et ont déterminé les rangs 1 à 3.

Divers thèmes d'images

Dans leur rapport, le jury a été impressionné par la variété des sujets et des idées d'images traités: «Le spectre allait des simples images de téléphones portables aux gadgets techniques et aux compositions d'images sophistiquées».

En général, les idées d'image mises en œuvre dans l'espace public vide ont été mieux notées que les situations d'image mises en œuvre à partir d'un environnement personnel. Dans de nombreuses photos, vous pouviez ressentir la tentative du photographe de réaliser votre propre interprétation de ce à quoi il ressemblait à l'extérieur pendant la période Corona et des humeurs que vous pourriez ressentir.

"Paysages bizarres"

Le «Tatort Feuerstelle» de Christian Reding a finalement pris la première place. Comme par hasard, Reding est au Pho­to Münsin­gen pas étranger: le photographe est sur place en tant que chef de produit Nikon et instructeur de cours.

Reding écrit à propos de son motif: «En raison de l'interdiction actuelle des rassemblements, les points de rencontre ont été fermés au public dans de nombreux endroits. Il en va de même pour les foyers officiels autour du Greifensee (ZH). Ces scènes étranges m'ont motivé à emballer mon équipement photo, y compris des flashes, et à faire une «tournée documentaire» nocturne. "

Image typique pour cette fois

D'une part, Reding a stimulé le défi technique avec les flashes. Une façon de photographier qu'il n'avait jamais essayée auparavant dans le paysage. D'autre part, la scène est également une image typique de cette époque et - espérons-le - unique. À la cheminée autrement occupée, il n'y avait personne de loin le soir de l'enregistrement, comme le rapporte Reding.

Le décor surréaliste rappelle également au photographe un thriller policier: «Les photographies qui ont été créées font apparaître les foyers comme des scènes de crime. Même si le véritable auteur est minuscule, il a accompli d'énormes actes ».

Exposition au Pho­to Münsin­gen 2021

Le deuxième prix revient à Hans U. Alder avec «La fête est finie», une image du tourisme à l'époque de Corona. «Wo bleibt ihr Alle?» est le nom de la photo du Sihlpost Hall avec laquelle Franz Geisser remporte le troisième prix.

Les chèques livre photo Bookfactory.ch attendent les trois gagnants. Les vingt meilleures photos seront sur le Pho­to Münsin­gen 2021 publiées et publiées sur le site Web du concours. Toutes les images soumises sont toujours dans le Groupe Flickr à voir.

Vers la page du concours avec les images primées ...

#wirsagenDANKE: photos des héros de Corona

L'initiative #wirsagenDANKE vise à présenter des personnes qui ont réalisé de grandes choses au cours des derniers mois. Mathias Kniepeiss, qui aurait exposé à Photo Münsingen 2020, est co-initiateur de la campagne.

Mathias Kniepeiss est photographe à Vienne. À Photo Münsingen 2020, il aurait montré son exposition «Cave of Drones» de la Drone Champions League. Ceci, comme Photo Münsingen, a été reporté à 2021 pour des raisons connues.

De même que Mar­tin Meier­eg­ger et d'autres photographes, il a lancé l'initiative #Nous disons merci. L'idée est de représenter des personnes et des groupes de personnes qui ont accompli de grandes choses et qui ont mérité des remerciements et une reconnaissance pour leur engagement. Les portraits et les histoires doivent aboutir à un document unique et passionnant de l'époque.

Le projet est présenté sur le site Internet de Mathias Kniepeiss. En Suisse, le projet est dirigé par Paul Merki, corona.photo et Andrea Camen pris en charge.

Les images modifiées peuvent être consultées avant le 30 juin 2020 sous le lien

https://form.jotform.com/CropFactory/wirsagendanke

téléchargé. Les conditions de participation sont également listées ici.

L'objectif est également de sélectionner les meilleures photos par un jury professionnel et de les présenter dans une exposition et lors d'événements photo. En plus des 20 meilleures photos de notre concours «Vivre et prendre des photos à l'époque de Corona», nous pourrions également voir les œuvres de cette initiative à Photo Münsingen 2021!

Photo de couverture: la sage-femme Yvonne Konrad photographiée par Mathias Kniepeiss

Concours photo: le jugement suit maintenant

Le concours photo "Vivez et prenez des photos à l'époque de Corona" a rencontré les visiteurs du Pho­to Münsin­gen vir­tu­ell à l’intérêt général. 308 photos ont été soumises. Désormais, le défi revient au jury de choisir les 20 meilleures photos et parmi ces trois lauréats.

Die Pho­to Münsin­gen a constitué un jury de premier ordre. Adrian Moser est photographe en chef et éditeur d'images du journal «Der Bund». Cette année, il a remporté le premier prix du Swiss Press Pho­to Award, Catégorie tous les jours, a gagné. Au Pho­to Münsin­gen En 2019, il a fait une série intéressante Photos de presse sur le Schlossgutplatz.

Le photographe indépendant Jürg Ramseier vit à Münsingen et présenté à la Pho­to Münsin­gen 2019 photos de son livre «Mein Münsin­gen» dans le château. Le livre est un regard critique avec amour sur la communauté émergente de Pho­to Münsin­gen entre village et agglomération. En 2017, il a eu une exposition remarquée dans le Korn­haus­fo­rum Berne sur l'œuvre de sa vie «Un­der my skin».

Christoph Ruckstuhl est à la tête de l'équipe de photographes de Neu­en Zür­cher Zei­tung NZZ. Il a remporté plusieurs prix et récompenses dans le Swiss Press Award a gagné. dans le NZZ am Sonn­tag il a la série avec trois photographes NZZ "Quatre photographes, quatre perspectives" publié avec une série de photos personnelles de la crise Corona.

Les trois jurés vont désormais - comme cela est courant à l'époque de Corona - diriger le jury lors d'une vidéoconférence et sélectionner les 20 meilleures photos. Ces photos sont sur le site Internet de la Pho­to Münsin­gen vir­tu­ell publié et à la Pho­to Münsin­gen Publié en 2021 du 13 au 16 mai 2021.

Les trois premiers sont récompensés par de superbes prix sous forme de bons librairie, Mönchaltorf, sponsor principal de Pho­to Münsin­gen.

Pour les photos du concours sur Flickr ...

Photo de couverture: Walter Winkler, chez le coiffeur

Dernière chance au concours photo

"Vivez et prenez des photos au temps de Corona" est le concours photo du Pho­to Münsin­gen vir­tu­ell. La date de clôture des inscriptions est le dimanche. C'est donc maintenant la dernière occasion de participer. Et pour gagner des bons de livre photo ainsi que la renommée et l'honneur.

Plus de 250 images ont été reçues dans le cadre du concours photo. Des gens avec des masques, de la créativité au bureau à domicile et dans le jardin, des rues vides ou de petits détails de la nouvelle vie quotidienne - les photographes ont découvert avec leurs caméras une grande variété de façons de dépeindre les effets de la pandémie.

Vers la compétition ...

Aux photos déjà soumises ...

Photo de couverture: André Maurer The Corona Star

Message d'accueil vidéo à l'allée

Le week-end de l'Ascension est avec Pho­to Münsin­gen généralement un week-end d'inspiration, plein d'images impressionnantes et d'échanges amicaux. Ce n'est pas le cas cette année. Pas de tableaux dans le Schloss­gut­saal, pas de multivision vendredi. Ni wow dedans Schloss­park, discussions techniques lors d'ateliers ou de bratwurst.
 
En guise de consolation, nous rencontrons des visages familiers Pho­to Münsin­gen. Parmi eux Florian Spring, exposant du Pho­to Münsin­gen 2018, Vera Wenger, responsable culturelle de la communauté de Münsingen et Peter Aemmer, responsable de l'infrastructure dans l'OK

Inspiration pour le week-end numéro 3

Les mesures prises contre la pandémie ont donné aux photographes un temps libre inattendu. Pourquoi ne pas utiliser ce temps pour une formation complémentaire? Les fabricants d'appareils photo, les magasins de photo ou les instructeurs de cours ont élaboré des tutoriels ces dernières semaines. Pendant ce temps, les premiers vrais ateliers sont à nouveau annoncés.

Dans le cycle vidéo «Pris à la maison» montre photo vidéo Zumstein ce qui peut être photographié à la maison à l'époque de Corona. Avec Foto Video, Jost von Allmen propose des cours d'initiation à Zumstein sur le sujet Impression fine art. Plus de formation en ligne sont proposés par nos sponsors Bookfactory, Nikon et Fujifilm. Le webinaire Bookfactory de lundi prochain, par exemple, se concentrera sur la Conception de peintures murales.

Olympe propose différents didacticiels vidéo et une table des habitués virtuels. le École photo Cap partage du contenu d'apprentissage gratuit pendant la crise de Corona. Philipp Dubs de photomundo.ch a les tutoriels vidéo «MOTIVÉ à la maison» lancé. Boris Baldinger a créé une série pour Édition d'images avec Lightroom. Ralf Turtschi a un atelier sur Macrophotographie recueillies.

Déjà de nouveau actif dans la vraie vie Christoph Ris, chef d'atelier de longue date du Pho­to Münsin­gen. Via Auffahrt, il propose des cours initiaux en petits groupes.

Vous avez de nouvelles idées? Notre concours "Vivre et photographier à l'époque de Corona" a reçu plus de cent cinquante photos. Ci-dessous, la photo de couverture de cet article. Georg Keller l'a utilisé pour photographier toutes les choses ligneuses de son appartement. À la compétition!

Inspiration pour le week-end numéro 2

Les musées recommenceront à fonctionner à partir de la semaine prochaine. Lors de la fermeture, certains d'entre eux ont mis en place des offres virtuelles ces dernières semaines, qui valent encore le détour aujourd'hui.

Le Fotomuseum Winterthur a lancé son "Flux photographique". À l'aide d'une chronologie, le site Web offre un aperçu des processus de photographie historiques, des dispositifs d'imagerie et des nouvelles formes et phénomènes d'image - de l'héliographie aux images générées par ordinateur, de la caméra obscura au selfie.

La Photoforum Pasquart à Bienne, le catalogue de l'exposition actuelle "Her Take" - qui, d'ailleurs, a été prolongé jusqu'au 14 juin - est disponible sous forme numérique au format PDF. De plus, le musée a récemment publié une sélection de textes sur Medium.com qui ont été écrits à l'occasion d'expositions et de recherches.

Posé à Lausanne Musée de l'Elysée sur ses canaux de médias sociaux des aspects de l'exposition «René Burri, l'explosion du regard» au centre. Le contenu numérique vaut également le détour, y compris ceux relatifs aux expositions précédentes. Par exemple les vidéos sur la chaîne Vimeo, les podcasts sur Soundcloud ou les collections multimédias sur Artmyn.

Aussi au Zurich Image Hall on retrouve beaucoup d'informations et de photos d'expositions passées. Spécial: La visite virtuelle de «The Magic Eye» de René Groebli.

La Musée dans le Bellpark Enfin, Kriens près de Lucerne a lancé le projet «Walkie Talkie». Il a demandé aux artistes de contribuer. Le musée présente les clips vidéo, photographies, pistes audio et visites d'ateliers qui se réunissent en ligne.

Inspiré? Notre concours "Vivre et photographier à l'époque de Corona" a reçu plus d'une centaine de photos. Ci-dessous la photo de couverture de cet article de Stefan Willi intitulé "Ensemble seul". Cliquez ici pour notre concours ...

Le festival printemps est annulé

Non seulement le Photo Münsingen, mais aussi le Bieler Fototage et le Fotofestival Lenzburg auraient attiré ce mois-ci des passionnés de photo de toute la Suisse à leurs expositions. Tobias Kühn résume dans son Magazine en ligne 42mm.ch ensemble comment les différents festivals gèrent la situation actuelle.

Les Journées photo de Bienne auraient été programmées du 8 au 31 mai 2020 sous le titre «Cracks». "Lorsque nous avons planifié la 24e édition, qui traite des pauses et des défis sociaux, nous ne savions pas que la réalité des événements nous rattraperait et que le thème proposé par le festival deviendrait si effroyablement d'actualité", écrivent les organisateurs.

Vous avez annoncé le report à l'année prochaine: "En cette période de troubles et de changements, nous vous invitons à prendre votre temps - nous serons de retour en mai 2021."

Photo Festival Lenzburg et Photo Basel en septembre

Le Festival de la photo de Lenzburg n'a pas été annulé, mais a été reporté. Programmée du 9 mai au 9 juin, elle se déroulera désormais du 12 septembre au 25 octobre 2020. «Nous travaillons actuellement à une réorganisation du programme du festival», rapportaient les organisateurs début avril via Facebook.

Photo Basel, initialement prévu pour juin, n'aura lieu qu'en septembre, du 17 au 20 septembre - en même temps qu'Art Basel.

Rencontres d'Arles annulées

Au niveau international, les Rencontres d'Arles sont annulées pour 2020. Ils auraient dû avoir lieu du 29 juin au 20 septembre. Au cours des deux derniers mois, les organisateurs ont réfléchi aux moyens de gérer le festival malgré la distanciation sociale.

Pour la première fois en 50 ans d'histoire, ils ont cependant dû annuler le festival: «Il est impossible de produire des expositions et d'équiper les lieux. Les voyages internationaux sont au point mort et les rassemblements publics sont interdits dans un avenir prévisible », écrivent-ils.

Inspiration pour le week-end numéro 1

Le concours photo virtuel Photo Münsingen «Vivez et photographiez à l'époque de Corona» est en cours depuis lundi. Plus de 60 images ont déjà été reçues. Pour tous ceux qui ont encore besoin d'inspiration: voici nos conseils de liens pour le week-end.

Tout d'abord, bien sûr, il vaut la peine de jeter un œil à la Photo Münsingen virtuellement. Depuis lundi, plus de 60 photos ont été reçues dans le cadre du concours photo «Vivre et prendre des photos à l'époque de Corona». Nous publions la collection constamment mise à jour de ces photos sur flickr. Parmi les entrées, par exemple, la photo de couverture de cet article: "Jusqu'à nouvel ordre" par Astrid Schulz. Ou les photos de Hans U. Alderqui a publié plus de photos du verrouillage sur son site Web.

Dans la poste "Quatre photographes, quatre perspectives" quatre photographes NZZ montrent leur vision très personnelle de la crise Corona. Christoph Ruckstuhl observe les petits changements sur le chemin du travail. Simon Tanner a collectionné des autoportraits qui témoignent de couches trop longues et du port laborieux de masques de protection. Karin Hofer est obligée de se concentrer sur son propre appartement. Annick Ramp était sur la limite autrement invisible.

Ils ont également des vues très différentes de la Suisse dans le lockdown Photographes Keystone-SDA. Le blog photo «Zoom» de cette semaine montre comment ça se passe Le monde du sport au temps de Corona a changé. Et il publie des photographies aériennes d'Alessandro della Bella. "La Belle au bois dormant Zurich": Zurich attend comme une belle endormie d'être réveillée de la crise.

SRF montre les photos de Marko Stevic. De la rue, il a dépeint des personnes qui restent actuellement à la maison. Pour le "temps" ont huit Photographes d'Allemagne Photos compilées qui montrent la vie quotidienne dans leur voisinage.

Les créateurs de "Photo Suisse" ont entre-temps invité 30 photographes suisses à montrer leur vision de la Suisse en période de pandémie. Entre autres, Christian Bobst et Kostas Maros, qui ont exposé à Photo Münsingen en 2019 et 2013 respectivement, ont répondu.

Voulez-vous prendre des photos maintenant? Cliquez ici pour notre concours ...

Une tournée photo après la crise Corona

Difficile à imaginer pour le moment, mais il y aura aussi un temps après Corona. Rolf Gemperle a sur le Pho­to Münsin­gen 2010 Exposé de photos panoramiques du Sahara. Il a également dirigé plusieurs ateliers photo à Photo Münsingen avec un accent sur la photographie panoramique. Dans le voyage photo de 14. à 28. mai 2021 lui et son partenaire local proposent la grande traversée du désert du Namib en Namibie. Voici un extrait de la description du voyage:

Traverser le désert du Namib de Lüderitz à Swakopmund est une aventure d'une classe à part. Les immenses dunes du désert côtier et brumeux atteignent ici la mer et forment ainsi un décor unique. Une bande d'environ 500 kilomètres le long de la côte fait partie de la zone diamantifère restreinte et ne peut être parcourue qu'avec un permis spécial et à titre de visite guidée.

Images: Rolf Gemperle / Nicolas Genoud