• Aus­stel­lung 2018

    Phil­ip­pe Si­mon, Ar­chi-Li­gne

  • Ort

    Schloss

  • Füh­run­gen

    Do, 10. Mai, 13 Uhr

Ar­chi-Li­gne

Tout com­mence par un point, puis un aut­re, et ces deux points suf­fi­sent à créer une li­gne. Point par point, li­gne après li­gne la géo­mé­trie de la con­struc­tion se des­si­ne et se tis­se, de­vi­ent vo­lu­me, et la con­struc­tion naît. Le choix du noir et blanc per­met de se rappro­cher le plus pos­si­ble de l’essentiel: La li­gne, qu’elle soit droi­te, cour­be, dia­go­na­le, ho­ri­zon­ta­le ou en­core ver­ti­ca­le, elle s’apparente alors au trait de cray­on que l’architecte com­mence par cou­cher sur le pa­pier blanc lors de ses pre­miè­res épu­res. Mon tra­vail con­sis­te à par­ta­ger l’architecture sous un ang­le que n’avait pas for­cé­ment ima­gi­né le con­cep­teur.

Phil­ip­pe Si­mon

Phil­ip­pe Si­mon, 59 ans. Pho­to­gra­phe ama­teur, au­to­di­dac­te. Je dé­bu­te dans la pho­to­gra­phie en 2010 en m’intéressant à l’architecture, plus par­ti­cu­liè­re­ment au dé­tail ar­chi­tec­tu­ral. Ce dé­tail qui ré­sis­te à l’œil et qui ne se dé­voi­le qu’à ce­lui qui veut bien lui con­s­a­crer de l’attention et du temps. Ce dé­tail qui sou­vent ne re­ti­ent l’attention de per­son­ne. De for­ma­ti­on pro­fes­si­onnel­le des­si­na­teur, per­spec­tives, li­gnes et géo­mé­trie sont mon quo­ti­di­en. Mon for­mat pré­fé­ré est le car­ré, il de­man­de une exi­gence de com­po­si­ti­on par­ti­cu­liè­re plus im­portan­te que les au­tres for­mats et met mieux en val­eur le dé­tail ar­chi­tec­tu­ral.

Ex­po­si­ti­ons:

  • Pho­to­fo­li­es 2015 et 2016 et 2017 à Dam­bach Neu­hof­fen
  • Ren­dez-vous Image n°7 Stras­bourg 2017
  • Sa­lon in­ter­na­tio­nal de la Pho­to à Rie­dis­heim 2017
  • Ren­dez-vous Image n°8 Stras­bourg 2018

www.psimonphoto.fr

Haupt­spon­so­ren

Spon­so­ren