• Aus­stel­lung 2019

    Ju­lie de Wa­ro­quier (F), Drea­m­a­li­ties

  • Ort

    Schloss oben / rechts

  • Füh­run­gen

    Do + Sa, je 16.00 Uhr

Drea­m­a­li­ties

Ent­re rêve et réa­lité, je crée des images éch­ap­pées de l’imagination, afin qu’elles dé­ran­gent les ca­té­go­ries du mon­de con­cret. Pour mieux re­tour­ner dans not­re mon­de ce­pen­dant, l'œil nour­ri de vi­si­ons in­ha­bi­tu­el­les et pour­tant fa­mi­liè­res. Ain­si j’essaie de son­der l’inconscient dans ce qu’il a de plus poé­tique, et d'une cer­tai­ne ma­niè­re collec­tif:  chaque pho­to s'appuie sur des codes vi­su­els et sym­bo­li­ques tra­di­ti­on­nels pour ex­pri­mer des émo­ti­ons uni­ver­sel­les. Je m'intéresse sur­tout à la con­ne­xi­on ent­re mon­de ob­jec­tif ex­té­ri­eur et réa­lité sub­jec­tive in­té­ri­eu­re ; ent­re per­cep­ti­ons pri­vées et pu­bli­ques, not­re mon­de ne ces­se d'être réin­ven­té.

Ich kre­iere fan­ta­sie­vol­le Bil­der zwi­schen Traum und Wirk­lich­keit, die die Ka­te­go­ri­en der kon­kre­ten Welt stö­ren. Um je­doch bes­ser in un­se­re Welt zu­rück­zu­keh­ren, mit mei­nen Au­gen von un­ge­wöhn­li­chen, aber ver­trau­ten Vi­sio­nen aus­ge­füllt. So ver­su­che ich, das Un­be­wuss­te in sei­nem poe­tischs­ten As­pekt und auf eine ge­wis­se kol­lek­ti­ve Wei­se zu er­for­schen: Je­des Foto stützt sich auf tra­di­tio­nel­len vi­su­el­len und sym­bo­li­schen Codes, um uni­ver­sel­le Emo­tio­nen aus­zu­drü­cken. Mein Haupt­in­ter­es­se ist die Ver­bin­dung zwi­schen der äus­se­ren ob­jek­ti­ven Welt und der in­ne­ren sub­jek­ti­ven Rea­li­tät. Zwi­schen pri­va­ten und öf­fent­li­chen Wahr­neh­mun­gen wird un­se­re Welt stän­dig neu er­fun­den.

Ju­lie de Wa­ro­quier  (F)

Je suis pho­to­gra­phe de­puis 2008, mais aus­si pro­fes­seur de phi­lo­so­phie et réd­ac­tri­ce pour des ma­ga­zi­nes pho­to. A bi­en­tôt 30 ans, ma vie se par­ta­ge ent­re ces trois ac­tivités, qui s’enrichissent mu­tu­el­lement. En pho­to­gra­phie, je réa­li­se des mi­ses en scè­ne et des nar­ra­ti­ons en images, in­spi­rées par des émo­ti­ons, des ren­con­tres ou des dé­cou­ver­tes. J’aime créer des images com­me on écrit des poè­mes : chaque pho­to est com­me une his­toire au­tour d’un per­son­na­ge, qui s’entoure de sym­bo­les dans des si­tua­ti­ons im­pro­bables. Je conçois aus­si des sé­ries portant sur des thè­mes plus pré­cis, com­me la gé­mel­lité ou le rap­port ent­re l’homme et l’animal. Ce qui m’intéresse est au fond tou­jours l’étrangeté, le mys­tè­re et la be­au­té de l’inconnu.

Haupt­spon­so­ren

Spon­so­ren