• Aus­stel­lung 2019

    Pas­cal Sen­tenac (F), Ex Ma­chi­na

  • Ort

    Schloss un­ten / mit­te

  • Füh­run­gen

    Do + Sa, je 14.30 Uhr

Ex-Ma­chi­na

Je suis fa­sci­né et je hais les quar­tiers d’affaires, al­lez sa­voir pour­quoi ? Sou­vent après quel­ques mi­nu­tes de pri­se de vues un vi­gi­le vi­ent me voir:

« Vous fai­tes quoi ? »
« Je pho­to­gra­phie »
« Il est in­ter­dit de pho­to­gra­phier »
« Je pho­to­gra­phie les trans­pa­ren­ces »
« Il est in­ter­dit de pho­to­gra­phier, même les trans­pa­ren­ces »

Alors je vais plus loin, pho­to­gra­phier d’autres trans­pa­ren­ces…

Je suis fa­sci­né par les quar­tiers d’affaires, al­lez sa­voir pour­quoi ?

À ma me­s­u­re et avec les ou­tils pro­p­res à la pho­to­gra­phie, peut-être, me plaît-il d’approcher un mon­de cen­sé être par­fait. Peut-être me plaît-il, d'approcher le ma- lai­se dis­cret, pu­di­que­ment voi­lé mais ô com­bi­en pro­fond qui se ré­pand ici que les bi­ens mar­chands et une so­li­de or­ga­ni­sa­ti­on étai­ent cen­sés avoir mis à l’abri de la souf­fran­ce, de la peur, de la dé­tres­se et de la vio­lence. Com­me si, ici, l’esthétique avait val­eur de point de vue do­cu­men­taire et donc de pri­se de po­si­ti­on.

Pas­cal Sen­tenac (F)

Di­plô­mé d’une éco­le de ci­né­ma françai­se (ENS Lou­is Lu­miè­re), j’exerce la pro­fes- sion de di­rec­teur de la pho­to­gra­phie pour des fic­tions, des do­cu­men­taires et des ma­ga­zi­nes de té­lé­vi­si­ons.
À ce tit­re, je tra­vail­le sur l’esthétique des réa­li­sa­teurs avec les­quel­les je col­la­bo­re. Avec la pho­to­gra­phie, j’explore mes pro­p­res uni­vers vi­su­els.

Mes thè­mes de pré­dilec­tions sont les si­mi­li­tu­des dans nos so­cié­tés oc­ci­den­ta­les. Mes ter­rains de jeux sont donc les aé­ro­ports, le mé­tro, les quar­tiers des gran­des vil­les, les hô­tels, etc.

Je vis et tra­vail­le à Pa­ris.

www.sentenac.org

Haupt­spon­so­ren

Spon­so­ren